Normes pour les appels d’offres non surveillés par les organisations / centres

Les offres de promotion de la santé du Mouvement et de la santé poursuivent des stratégies fondées sur des données probantes qui plaisent à l’ensemble de la population ainsi qu’à des groupes de population spécifiques. Il devrait s’agit d’une offre qui crée des possibilités de mouvement et de santé et un bon environnement pour un mode de vie actif pour tout le monde.

Critères de base

  • Données complètes sur l’adresse
  • Preuve d’assurance responsabilité professionnelle ou d’entreprise
  • Sérieux entrepreneurial

Les options suivantes sont disponibles pour démontrer le sérieux entrepreneurial :

Organisations / Centres : les employés ou

Les fournisseurs individuels doivent fournir la preuve SVA en tant qu’auto-acquéreurs.

  • Le fournisseur doit avoir son propre code d’éthique.

Le prestataire s’efforce de concevoir ses activités (vente, enseignement,…) vers lui-même et ses clients selon des principes éthiques de base.

Le fournisseur peut télécharger un échantillon selon les spécifications Qualitop sur le site Qualitop.

  • conformité

Critères des fournisseurs – Organismes / centres

  • Apprendre à connaître l’organisation / centre doit consister au moins en une visite virtuelle ou réelle à travers la zone de formation de l’organisation / centre et contiennent également des informations pertinentes sur le personnel d’instruction et de supervision.

  formation incluse.

  • Les organisations/centres doivent disposer d’une option d’enregistrement sous forme imprimée ou électronique, dans laquelle les paramètres de formation essentiels peuvent être entrés ou automatiquement enregistrés.

Les principaux paramètres d’entraînement comprennent le type d’exercice d’entraînement, l’intensité/la tension, la durée de la charge et la fréquence des séances d’entraînement individuelles.

  • Les exigences quantitatives et qualitatives en matière de dotation sont définies comme des allocations hebdomadaires minimales d’heures d’affectation du personnel admissibles. Ils dépendent des heures d’ouverture hebdomadaires et de la catégorie de taille.

Il n’y a pas de règlement sain pour la part sans surveillance (soins de sécurité) du nombre total d’heures de formation. Les personnes au nom ou au service du Centre peuvent être physiquement présentes dans le Centre (heures d’entraînement supervisées) ou non (heures d’entraînement sans surveillance).

  • Il y a suffisamment de personnel avec une formation suffisante.

Il s’agit de s’occuper des stagiaires, mais aussi afin de garantir une sécurité minimale (détection et intervention en cas d’urgence).

Les soins et l’intervention en cas d’urgence médicale exigent la compétence du personnel présent, mais comme une personne ne peut pas superviser un certain nombre de stagiaires, elle exige également une quantité minimale.

  • Le fournisseur doit être au courant d’un concept de nettoyage à partir duquel au moins les informations suivantes sont disponibles:

Procédures (heures, type et lieux) des opérations de nettoyage, contrôle de la mise en œuvre et des personnes responsables, qui assurent la propreté pendant les heures d’ouverture.

La mise en œuvre du concept de nettoyage doit être documentée et vérifiable pour l’institution de certification.

  • L’organisation / centre doit faire ses preuves par un concept d’entretien pour les travaux d’entretien de routine ainsi que des travaux de service et de révision majeurs pour l’équipement de formation.

Les informations suivantes devraient inclure ce concept de maintenance :

Procédures (fréquence, type de mesures d’entretien et contrôle de l’exécution de la même chose, manipulation de l’équipement défectueux) et désignation des responsables des travaux d’entretien de routine pour la fonctionnalité et la sécurité de l’équipement de formation.

La mise en œuvre du concept de maintenance doit être documentée et contrôlable pour l’institution de certification.

Procédures (fréquence, type de mesures d’entretien et contrôle de la mise en œuvre) et désignation des responsables des travaux majeurs de service et de révision, qui sont nécessaires pour assurer la fonctionnalité et la sécurité de l’équipement de formation.

Critères de l’offre – offre sans surveillance

  • Le prix de ce service doit être visible pour le client de l’organisation/centre.
  • L’organisation / le centre dispose d’une directive écrite dans laquelle les différentes étapes pour la clarification et l’identification des objectifs de formation individuels du client sont enregistrées et les résultats peuvent être enregistrés. 

Le centre doit avoir des règles de conduite écrites, déclarées comme des composantes contractuelles intégrées, pour la formation pendant les périodes de formation sans surveillance, ce qui minimise davantage le risque.
Cela peut inclure la restriction de l’utilisation de certains équipements de formation présentant un potentiel de risque plus élevé et/ou l’interdiction de certaines formes de formation présentant un risque accru, par exemple, des tests maximaux en musculation.

  • Une conception individuelle de la formation est offerte, consistant en un programme de formation individuel ainsi qu’une formation supervisée individuellement pour l’introduction au programme de formation.

L’organisation / centre a un guide écrit dans lequel les étapes individuelles pour une conception de formation individuelle, composé d’un programme de formation individuelle pour le client ainsi que d’une formation supervisée individuellement afin d’initier le client au programme de formation et les résultats peuvent être enregistrés.

  • Le fournisseur détermine la compétence de formation des clients.

Un client est alors compétent pour s’entraîner s’il conçoit un programme de formation en fonction de ses objectifs individuels avec des exercices appropriés et avec la hauteur de charge correcte et la durée de charge sous le bon fonctionnement de tous les appareils utilisés. peut effectuer.

  • Pour effectuer l’évaluation des risques pour la santé, l’organisation/centre doit disposer d’un questionnaire sur la santé qui répond au contenu de l’annexe normative.
  • Le fournisseur doit effectuer une évaluation des risques pour la santé avec chaque client avant de prendre une formation.
  • L’organisation/ centre a une procédure écrite dans laquelle les relations avec les clients qui ne veulent pas subir l’évaluation des risques pour la santé ou dans lequel l’évaluation des risques pour la santé est une augmentation a entraîné des risques.
  • Instruction des stagiaires sans surveillance.

Afin d’assurer le bon fonctionnement de la chaîne de sauvetage pendant les heures d’entraînement sans surveillance, le Centre doit instruire toute personne qui le souhaite et qui est autorisée à s’entraîner pendant les heures d’ouverture sans surveillance au cours de la chaîne de sauvetage. Une instruction écrite doit être fournie pour cette séance d’information. L’exposé doit être oral et accompagné de la présentation d’une instruction écrite. La séance d’information doit comprendre les points suivants :

– Par quels moyens disponibles quels corps sont alertés et comment.
– Lorsque les aides appropriées (téléphones / urgence 24 heures
système d’armement) ainsi que l’information sur les lieux qui sont trop alarmants.
– Où se trouvent les instruments et les outils d’intervention (AED / pharmacie d’urgence).
– Quelles sont les règles de conduite supplémentaires pour les temps d’entraînement sans surveillance.

  • Système d’accès

Le centre doit disposer d’un système d’accès qui garantit, par autorisation, authentification et authentification, que seules les personnes autorisées peuvent accéder aux installations de formation pendant les heures de formation sans surveillance.
Ce système d’accès doit permettre de former des “sous-groupes” des clients du centre, qui, pour diverses raisons (mineurs pour des raisons de responsabilité / raisons médicales / manque de compétence de formation) n’ont pas à l’accès aux installations de formation.

  • Gestion des urgences pendant les heures d’entraînement sans surveillance

Pendant les périodes d’entraînement sans surveillance pendant lesquelles personne n’est au service du Centre
personnel présent au Centre, ou agissant au nom du Centre, tout le personnel est
Exigences pour une minimisation plus poussée du risque et du fonctionnement de la chaîne de sauvetage “Découvrir – Alerte – Intervenir”. Un système d’alarme d’urgence 24 heures sur 24 doit être disponible pour la chaîne de sauvetage « Découvrir-alarme-intervention ».

  • Surveillance de la caméra

Si un centre offre des temps de formation sans surveillance, 100 % des installations de formation accessibles doivent être surveillées par caméra. En outre, les entrées des vestiaires doivent également être surveillées avec caméra/s. Les images de la caméra doivent être enregistrées, mais supprimées conformément aux dispositions de la Loi sur la protection des données après la période de conservation maximale.

  • Planification d’urgence et gestionnaire d’urgence

En ce qui concerne la gestion des urgences, les exigences suivantes en matière de personnel doivent être satisfaites dans l’organisation/centre : Une personne des employés doit être expressément désignée comme la personne responsable (gestionnaire des urgences) en cas d’urgence.

  • Il doit être fabriqué à partir de chaque zone d’entraînement ou l’aide de salle de formation peut être convoquée.

Les outils pour appeler à l’aide peuvent être, par exemple, une ligne téléphonique directe, un bouton d’alarme, un sifflet, un interphone, une caméra de surveillance/ appels.

Des dispositions normalisées doivent être prises pour s’assurer qu’une répartition claire et prédéfinie des tâches a lieu en cas d’urgence.

  • En ce qui concerne la gestion des urgences, les besoins d’infrastructure suivants doivent être satisfaits dans l’organisation/centre afin de gérer de manière optimale une éventuelle urgence :

numéros de téléphone d’urgence pertinents très visibles; Ces numéros de téléphone d’urgence doivent être visibles à partir de tous les téléphones ou apposés sur les téléphones eux-mêmes. téléphone sans fil ou téléphone mobile;

dans le voisinage du téléphone un système de rapport facile à lire avec des directions à l’organisation / centre pour les secouristes.

espace de stockage existant avec installations de stockage, accessible en moins d’une minute ou en moins d’une minute;

Si l’aire d’entreposage est verrouillable, elle ne doit pas être terminée ou l’accessibilité des clés doit être assurée;

Le système de signalement avec des directives pour les secouristes externes doit contenir au moins les informations suivantes: adresse, accès exact à l’organisation / centre sur les 100 derniers mètres ainsi que l’emplacement exact de l’entrée.

  • Pharmacie d’urgence

Le cas de pharmacie/urgence doit être équipé du contenu suivant pour les situations suivantes : Général : ciseaux ; Pinces à épiler; épingles de sécurité; Blessures ouvertes : gants en caoutchouc; Matériel de nettoyage des plaies stériles; Matériel de couverture de plaie stérile ; Désinfectant des plaies (date d’expiration i. O.); Plâtres agrafés ; Entorses/strains : plusieurs traverses de gaze ou bandages élastiques; Tissu triangulaire; Matériel de refroidissement (spray / pack froid / glace); Hypoglycémie : glucose; boissons sucrées (gratuites à donner);

  • Instruments d’urgence

ventilateur d’événements cardiovasculaires (p. ex. Masque / Vêtements); Défibrillateur externe automatique (DEA); Possibilité de garder au chaud (couvertures de papier d’aluminium/laine de chaleur/tissus de terry)

  • Au moins deux séances de formation d’urgence doivent être effectuées et enregistrées à au moins trois mois d’intervalle chaque année. Au moins l’une des deux formations d’urgence doit comprendre l’application au moins simulée du DEA.

La formation d’urgence est un modèle de cas selon les plans d’action. La formation initiale BLS-AED et/ou les cours de recyclage BLS-AED ne sont pas une formation d’urgence.

L’application du DEA est simulée lorsque toutes les étapes d’une utilisation réelle du DEA sont effectuées sur un patient, à l’exception de l’administration réelle des « électrochocs », c’est-à-dire. le DEA doit être présenté au « patient » dès que possible et le patient et le DEA doivent être préparés à l’application du DEA. Cependant, puisqu’il peut ne pas être une poupée d’exercice, mais il peut ne pas être de vrais patients, et dans le but de protéger le niveau de la batterie, aucun choc électrique n’est déclenché.